Dentiste à Cagnes sur mer : Dr Lionel SELAM - Rendez-vous en ligne

Les scellements de sillons.


Le scellement des sillons réduit de 80% l’apparition de caries sur les dents permanentes des jeunes enfants.
C’est une intervention totalement indolore qui est prise en charge par la Sécurité Sociale.



Les scellements de sillons.
Le scellement des sillons réduit de 80% l’apparition de caries sur les dents permanentes des jeunes enfants. C’est une intervention totalement indolore qui est prise en charge par la Sécurité Sociale.

Pourquoi sceller les sillons des dents des enfants ?
Le scellement des sillons est indiqué pour deux raisons principales :
- les molaires permanentes des enfants présentent souvent de profonds sillons dans lesquels les poils de la brosse à dents ne peuvent pas pénétrer.
- L’émail des dents permanentes n’est pas totalement mature pendant les quelques années qui suivent l’éruption ; ce qui rend les dents particulièrement sensibles aux caries.

Qui peut en profiter ?
Le scellement des sillons présente un intérêt pendant la période de fragilité de l’émail, c'est-à-dire pendant les deux ou trois premières années suivant l’éruption des premières et deuxièmes molaires permanentes. Ce traitement concerne donc globalement les enfants de 6 à 14/15 ans. Les enfants qui présentent déjà plusieurs caries, ou des sillons très profonds, sont particulièrement concernés.

Les scellements de sillons.
Comment l’applique-t-on ?:
L’application du sealent est réalisée par le chirurgien-dentiste. Il s’applique en quelques minutes, sans anesthésie et sans douleur. La surface de la dent concernée est d’abord nettoyée avec de l'air abrasion et ou de la pierre ponce. Un liquide ou un gel est ensuite appliqué sur la dent afin de créer des microporosités. L’agent de scellement est par la suite déposé et s’infiltre dans les porosités, les puits et les fissures. À l’aide d’une source de lumière, l’agent de scellement est enfin durci. Ainsi la surface de la dent se plastifie et devient lisse de telle sorte que les bactéries et les débris alimentaires ne peuvent plus s’y loger.






Rédigé par le Dr Lionel Selam le Vendredi 30 Janvier 2009, modifié le Dimanche 23 Octobre 2011.
Lu 2250 fois
Notez